Patinage Laval fait une mise au point avec ses membres

L'organisme sportif court toujours après son argent


Publié le 27 mars 2017

Malgré la disparition de milliers de dollars, les activités seront maintenues pour les patineurs.

©Vincent Graton

JUSTICE. Denis Beaudoin, directeur général de Patinage Laval, anciennement appelé le Club de patinage artistique (CPA) Laval, avait convié ses membres à une réunion d'information, le 19 mars, à l'école secondaire Curé-Antoine-Labelle sur les événements survenus au cours des derniers mois concernant la perception des cotisations depuis le 1er août 2016.

«Ceci permettra de mettre un terme aux spéculations, rumeurs et commentaires parfois inappropriés qui circulent présentement», pouvait-on lire dans la missive envoyée.

Même si Patinage Laval a fait appel à l'avocat Mario Proulx pour les représenter, on ne sait toujours pas où se trouve les 120 000 $ perçus grâce aux inscriptions.

On se souvient que le Club de patinage artistique de Laval Inc. a décidé d'intenter une poursuite au civil contre l'ancienne présidente Carole Pageau et trois membres de sa famille, le 22 décembre. L'organisme exigeait le remboursement d'une somme de 120 000 $ de l'ancienne bénévole, son mari Camille Pageau, sa fille Sonia Pageau et son gendre Patrick Barnabé.

L'avocat a expliqué qu'il avait demandé de procéder à la saisie des comptes bancaires du quatuor. «Elle a été faite dans le temps des fêtes, mais il y avait peu d'argent. À peine 5000 $ s'y trouvait.»

90 000 $ remis à un tiers

Me Proulx a affirmé que 20 000 $ avait été donné par les défendeurs à Patinage Laval, le 27 novembre, et qu'un autre montant de 90 000 $ avait été remis récemment à un tiers.

«L'organisme sportif n'a pas touché à ce montant. J'attends de connaître les preuves de la défense. J'ai toutes les raisons de croire que ce 90 000 $ appartient à Patinage Laval.»

Toujours selon Me Proulx, le 90 000 $ proviendraient de l'étranger, d'un compte de banque dans lequel d'autres sommes s'y trouveraient. «Il m'a été impossible de confirmer le tout, puisque la somme a été transmise via une traite bancaire d'un établissement canadien.»

Une chose est certaine, l'argent n'était pas dans le compte Annuaire 411 inc. (Hub Client), soit celui d'où provenait les versements antérieurs. Me Proulx considère que Patinage Québec et Patinage Canada ont dormi au gaz dans ce dossier. «Où est l'argent?» demande-t-il.

Patinage Laval mise en demeure

Le 17 mars, le quatuor a décidé d'envoyer une mise en demeure à Annick Lagacé, trésorière, et à Patinage Laval demandant de fournir un relevé détaillé du montant réclamé à Annuaire 411 inc. (Hub Client).

«Nous avions proposé à M. Barnabé de le rencontrer, afin d'écouter ses explications. Au lieu de cela, nous avons reçu une mise en demeure», précise Me Proulx.

175 000 $ dans le trou

La secrétaire du club, Annick Lagacé, a expliqué qu'elle prévoyait un déficit de 175 000 $ pour la saison 2016-17, qui prend fin le 30 avril.

«Nous prévoyons des pertes de 52 000 $ pour la location de costumes, 46 000 $ pour les inscriptions du Patinage Plus et 35 000 $ pour le spectacle de fin d'année. Ça nous a aussi coûté 25 000 $ en frais d'avocat.»