Sections

Triplé argenté pour Marc Deschênes en Amérique du Sud

Publié le 13 avril 2017

Marc Deschênes effectue un retour spectaculaire sur la scène internationale.

©Gracieuseté Judo Canada

JUDO. Le judoka de 24 ans Marc Deschênes a connu sa part de succès sur la scène internationale en mars. Il a raflé trois médailles d'argent consécutives dans la catégorie des moins de 100 kilos.

Deschênes, qui s'entraîne sous la férule de Nicolas Gill, a gravi la deuxième marche du podium à l’Open panaméricain de Lima, au Pérou, le 26 mars.

Le Lavallois, qui aspire à une participation aux Jeux olympiques de 2020, s’est imposé par ippon devant le Péruvien Kevin Vidal Solano et face à l’Angolais Casimiro Bento, mais a été freiné en finale par le Chilien Thomas Briceno, victorieux grâce à un ippon.

«J'ai connu une meilleure finale qu'en Argentine contre Briceno, insiste-t-il. J'ai malheureusement commis une erreur et en deux secondes le combat était terminé.

«Ma journée a bien commencé avec une immobilisation au sol dans mon premier duel. Ç’a été plus compliqué contre l’Angolais. Il a marqué très rapidement, mais a ralenti pas mal après deux minutes, alors j’ai réussi à lui faire prendre trois pénalités.»

Chili

Le judoka ne voulait rien d'autre que la médaille d'or à Santiago, au Chili, le 19 mars. Ce fut une déception, car il a grimpé sur la deuxième marche du podium en perdant contre le Brésilien Luciano Correa, en finale.

Il a savouré des victoires par ippon contre Cristoger Orellana et Italo Cordova, du Chili.

«Mes deux premiers combats ont été plus simples, ce sont des gars que j’avais déjà battus, précise-t-il. Le Brésilien m’avait déjà clenché aux Jeux panaméricains il y a deux ans. C’est un athlète d’expérience qui joue beaucoup sur la «grip»et qui n’attaque pas beaucoup. Il a marqué waza-ari au milieu du combat et je n'ai pu le surprendre pour la victoire dans ce combat technique.»

Argentine

Deschênes a également accroché l'argent à son cou à l’Open panaméricain de Buenos Aires, en Argentine, le 12 mars.

Il a amorcé sa journée avec deux victoires, triomphant sur l’Argentin Martin Olveira par shido et le Chilien Italo Cordova par ippon.

Il a baissé pavillon en grande finale contre le redoutable Thomas Briceno, originaire du Chili. «Il m'a immobilisé au sol décroché la médaille d’or. Dans la première minute, je me suis fait contrer pour un waza-ari. Il est tombé directement sur moi, m’a immobilisé et m’a tenu pour ippon. J'ai beaucoup de difficulté face au gaucher.»

Un beau retour

L'athlète de Laval-des-Rapides s'est dit satisfait de son retour à la compétition, lui qui a été écarté des tatamis de septembre à février en raison de blessures aux genoux. «J'aurais aimé gagner au moins une médaille d'or. J’avais besoin d’une première place dans une des trois compétitions sud-américaines pour m’assurer un brevet l’année prochaine.»