Retour au bercail pour Sylvain Lefebvre

Il sera le premier entraîneur du Rocket de Laval

Larry Carrière et Sylvain Lefebvre prêt à relever le défi du Rocket.

HOCKEY. Sylvain Lefebvre, qui a porté les couleurs des défunts Voisins et Titans de Laval de 1984 à 1987, sera le premier entraîneur du Rocket de Laval.

Publicité

Sylvain Lefebvre a répondu aux nombreuses questions des journalistes.

  «C'est vraiment excitant d'avoir obtenu ce vote de confiance et de revenir aux sources, raconte-t-il d'entrée de jeu. C'est comme si je n'étais jamais parti de Laval. J'ai joué trois ans au hockey junior et j'ai quelques-uns de mes enfants qui sont nés ici. J'ai étudié au Collège Montmorency et je demeurais sur le boulevard du Souvenir tout juste à côté.»

Sylvain affirme qu'il n'y a pas eu de moment d'incertitude quant à son avenir. «C'est sûr que j'ai fait une rétrospection, mais ce fut une décision facile. Un de mes enfants habite à Laval et les trois autres enfants sont à Montréal. C'était mon plan A. C'est très intéressant du côté familial et aussi de rester avec le Canadien.»

Il admet avoir analysé quelques opportunités au niveau de la Ligue nationale de hockey (LNH). «Au bout de la ligne, je voulais rester entraîneur-chef», avoue celui qui a paraphé une entente de deux ans avec le Rocket.

Du même souffle, le Tricolore a également annoncé la nomination de Larry Carrière comme directeur général. Les journalistes ont rencontré les deux hommes et du même coup visité les installations de la Place Bell, domicile du Rocket.

Développement

Lefebvre croit que lui et son équipe ont fait du bon boulot au niveau du développement. Il dresse un bilan positif. «Je connais mon rôle avec le Canadien, c’est de développer de jeunes joueurs et les amener au sommet de leur potentiel. Je dois aussi m’assurer qu’ils sont prêts quand l’équipe a besoin d’eux pendant la saison. Au fil des années, en saison régulière et en séries, le Canadien a connu de bonnes saisons et plusieurs de nos joueurs sont allés l'aider à se tailler une place dans les séries.

«Quatre à cinq joueurs frappent à la porte de la LNH, ajoute-t-il. Ils ont la chance de faire le grand club cette année. Quelques-uns jouent ailleurs, car ils ont été échangés.»

Lefebvre a d'ailleurs confirmé le retour de ses adjoints, Donald Dufresne, Nicolas Carrière et Marco Marciano. «Je crois que le Canadien a aimé ce que nous avons fait en renouvelant nos contrats.»

Il voit un avantage marqué de pouvoir évoluer à Laval, près de Montréal (Centre Bell) et de la Rive-Sud (Centre d'entraînement à Brossard). «C'est un beau défi. Les installations sont incroyables. L'amphithéâtre est le plus beau de la Ligue américaine.»

Bons souvenirs

L'ancien défenseur conservent d'excellents souvenirs de son passage à Laval chez les juniors. «Je me souviens de ma dernière saison avec les Titans où nous nous sommes rendus loin en séries éliminatoires. J'ai rencontré mon épouse ici. J'ai de beaux souvenirs des gens chez qui j'ai demeuré en pension, le Dr Lemieux. Il est le parrain d'un de mes fils. C'était spécial de jouer au Colisée.»

380 parties dans la LAH

Lefebvre a amorcé sa carrière d’entraîneur au sein de l’organisation des Canadiens en juin 2012 avec les défunts Bulldogs de Hamilton, dans la Ligue américaine de hockey. Au cours des deux dernières campagnes, il était à la barre des IceCaps de St-John's.

Depuis ses débuts comme entraîneur, Lefebvre a dirigé 380 parties en saison régulière, conservant une fiche de 164-168-48 et mené sa formation en séries éliminatoires de la Coupe Calder une seule fois, en 2017. Il souhaite récidiver avec le Rocket en 2017-18.

Avant de devenir entraîneur-chef, il a passé trois saisons comme adjoint à Joe Sacco avec l'Avalanche, dans la Ligue nationale de hockey (LNH), de 2009 à 2012.

945 matchs dans la LNH

Après un séjour dans la LAH avec les Canadiens de Sherbrooke, Lefebvre a évolué durant 14 saisons dans la LNH, dont trois avec les Canadiens de Montréal, entre 1989 et 1992. Il a disputé un total de 945 joutes en saison régulière avec les Canadiens de Montréal, l'Avalanche du Colorado, les Maple Leafs de Toronto, les Nordiques de Québec et les Rangers de New York. Il a amassé 184 points (30 buts, 154 aides), en plus de remporter la coupe Stanley avec l’Avalanche, en 1996.

Carrière un gagnant

Outre son poste de directeur général, Larry Carrière occupera également les fonctions de conseiller spécial aux opérations hockey du Rocket. Il s’est joint à l’organisation des Canadiens de Montréal en juillet 2010 à titre de directeur général adjoint. Avec une carrière de plus de 45 ans dans la LNH comme joueur et administrateur, Larry

Carrière possède une riche expérience de tous les rouages de l’industrie du hockey. Il a été recruteur amateur, directeur du développement des joueurs et directeur général adjoint avant d’accepter ses nouvelles fonctions avec la formation lavalloise.  Carrière a également joué un rôle de premier plan dans la conquête de la coupe Calder des Bears de Hershey (2006, 2009 et 2010), qui ont remporté le titre alors qu’il faisait partie de l’organisation des Capitals de Washington.

Le domicile du Rocket de Laval.

Autre texte à lire: Larry Carrière veut développer une culture gagnante avec le Rocket

Publicité

À lire aussi