Sections

Florence Laroche et Nahida Baalbaki aux Jeux du Canada


Publié le 24 juillet 2017

Nahida Baalbaki veut percer le 11 partant d'Équipe Québec aux Jeux du Canada.

©Mario Beauregard

SOCCER. Les joueuses de soccer Florence Laroche et Nahida Baalbaki représenteront le Québec aux 50es Jeux du Canada, du 28 juillet au 13 août, à Winnipeg.

«C'est un bel honneur de représenter les couleurs de ma province, souligne d'entrée de jeu Nahida. J'ai travaillé fort pour faire partie de cette équipe et j'ai été récompensée.»

Pour sa part, Florence savait que ses chances étaient excellentes de faire partie d'Équipe Québec des moins de 18 ans. L'attaquante latérale de Laval-des-Rapides aimerait bien se dénicher une place au sein du 11 partant. «Je veux faire la différence et compter des buts et faire des passes. J'aimerais avoir un impact à l'attaque. Je sens que les entraîneuses ont confiance en moi.»

Le Québec vers l'or

Comme toutes les joueuses des autres provinces, les Lavalloises veulent gagner la médaille d'or à ce tournoi national. «Nous avons la capacité de remporter l'or, mentionne Nahida. Nos principales rivales seront la Colombie-Britannique et l'Ontario.»

Elle espère apporter sa touche personnelle à l'attaque, dont sa créativité. La milieu de terrain, qui se qualifie de technicienne, veut créer des occasions de marquer et fournir des passes décisives.

Fanny Pelletier-Laroche, la cousine de Florence, a eu un peu moins de chance. Elle a été retranchée de la formation.

L'entraîneuse Jessica Silva ne se cache pas que ce fut un véritable casse-tête de choisir les joueuses. «Nous avons tellement de talent au Québec.»

Camp de préparation

Les adolescentes de 17 ans ont vécu trois jours de retraite fermée, du 14 au 16 juillet, lors de ce camp de préparation et d'évaluation. «Nous avons vécu 24h sur 24h de foot, avoue Nahida. Nous avons obtenu beaucoup d'information. Nous avons pris part à quatre pratiques et un match. Ce fut une belle expérience intense.»

Florence a trouvé l'aventure enrichissante, mais épuisante. «Ce fut de longues journées avec peu de sommeil. Mais je crois que nous sommes prêtes pour ce tournoi.»

Le 19 juillet, les deux filles se sont envolées pour la Floride pour un camp de préparation. «Nous allons apporter les dernières modifications en prévision des Jeux du Canada», affirment-elles.

Ligue semi-pro

Par ailleurs, la Fédération de soccer du Québec souhaite lancer une Ligue féminine semi-professionnelle en 2018. La formation du Québec des moins de 18 ans, qui compte dans ses rangs Florence et Nahida, a disputé un match hors-concours contre le Dynamo de Québec, le 12 juillet, au Complexe sportif Bois-de-Boulogne.

«Cette initiative, en plus de profiter de préparation à l’Équipe du Québec, a surtout pour but de promouvoir la création  de cette ligue semi-professionnelle féminine au Québec», termine Michel Dugas, porte-parole de la Fédération.

Florence Desroches souhaite aider le Québec à gagner l'or à Winnipeg.

©Mario Beauregard